26/02/2006

 

une fois le choc passé (finition, aspect massif et poids), il était grand temps de l'installer !

ayant une assez bonne connaissance des défaults et caractéristiques de ma pièce, je savais ou le placer à quelques cm près.

là, je l'ai mis dans le coin droit entre les enceintes et le meuble.

 

 

 

 

pour quelle raison ?

c'est assez simple, le dégager du mur diminue les toniques et lui permet de mieux se libérer.

le mettre avec le 38 qui donne en face avant car de précédant essais que j'avais fait avec des caissons tourné vers le meuble (ou vers le bas pour certains) c'était vraiment pas bon du tout !

cette façon de le placer me permet aussi de régler plus facilement un éventuel décalage de phase entre les enceintes principales et le caisson proprement dit.

en effet, les membranes de grave doivent pousser et reculer en même temps, ce qui est assez logique à comprendre mais par contre, si les membranes ne sont pas situé dans le même plan, cela crée des problèmes... que l'on sait régler par l'électronique mais je suis plutôt partisant de la meilleure solution hardware (placement donc) avant de commencer à bouger au reste .

 

une fois le sub déposé avec délicatesse sur le sol (merci madame ), il reste à faire les raccords.

bon, pas compliqué:

-un cable stéréo cinch pour donner le signal à la bête

-un cable stéréo cinch qui sort du caisson et qui attaque le préampli pour faire  passer la fréquence glissante produite par le dd sur les enceintes principales.

ce n'est pas nécessaire mais je préfère analyser le comportement de l'ensemble enceintes+caissons plutôt que caisson tout seul.

la suite me donnera raison puisque en coupant l'ampli des principales, je me suis rendu compte que les colonnes "bouffait" du grave produit par le caisson !!!

bien la preuve que des déphasages à certaines fréquences.

c'est inévitable à partir du moment ou on a pas une salle d'écoute traitée...

ce qui est le cas de bcp de gens je crois et ce qui prouve aussi qu'il est illusoire de brancher puis hop ça marche .

l'acoustique, c'est bien plus compliqué... malheureusement .

 

bon, je m'éloigne .

le restant des cables:

 

- cinch vidéo branché sur l'entrée de la TV pour pouvoir dialoguer avec l'OSD du dd15

 

- le micro branché en XLR sur la face avant puisque sur le dd15 et dd18, il y a un repport de micro en face avant.

sans doute on t'il jugé que ce n'était pas le genre de bête qu'on bouge souvent ou pire qu'une fois placé, il n'y avait plus de place pour tourner autour .

 

bon, j'avais décidé de commencer fort donc menu 12345 et hop, me voilà ds ce fameux OSD du vélodyne dd.

dans un premier temps, je laisse la coupure par défault à 80hz, filtre du 4° ordre (donc 24db/octave), asservissement au maximum (valeur 8), pas de fréquences à booster et filtre subsonique à 15hz 24db/octave aussi.

si ce caisson fait effectivemment du 15hz, ce seront plus les tasses qui vont vibrer que mes oreilles me dis-je .

je laisse la phase à zéro par défault et je la modifierai à l'écoute ou pire au sonomètre en prenant mon cd générateur de fréquence.

 

j'ouvre la porte de fond de salle à moitier ( ça remonte mon niveau à 40hz et calme le pic à 30hz), vraiment débile pourtant, ça linéarise le grave.

 

et hop, on passe à Next dans le menu ... me voilà dans le générateur de fréquences du dd.

je règle le volume de façon à avoir une courbe aux environs de 75-76db (pas facile vu mes accidents) et je coimmence à régler.

facile:, je tape le 30hz au mini et le 40-50 quasi à fond et hop, que vois je ... une courbe quasi plate à 1-2 db près, de 15hz à presque 100hz !!!

la vache, avec la fréquence qui se reproduit sans arrêt (port du casque conseillé sinon mal de crane), ça permet de corriger en temps réels les défaults.

pas besoin de lancer une fastidieuse analyse... suivez mon regard, ça commence par T .

montre en main, tout ça m'a mis 5 min et je n'ai même pas encore attaqué l'égaliseur paramétrique.

j'ai juste réglé avec l'équaliseur en mode normal.

étonnement satisfait du résultat obtenu, je me décide à arrêter le générateur et à passer (enfin) aux écoutes.

 

ah oui, détail, avec les RF7 (à haut rendement ), le volume du sub pour avoir une courbe qui reprend le travail des colonnes était à 12 .

et ça va jusque 99... ben mazette, ça promet ...

 

bon, je bois un coup pour me remettre du travail , prend mon courage à deux mains et décide de mettre une petite compilation de cd bien connu de mes petites noreilles.

bon, c'est parti, play sur la télécommande, bien callé au milieu, pas trop fort et ...

 

 

suite au prochaine épisode

 

 

 

 

 

 

 

01:18 Écrit par olivier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/02/2006

encore qq photos

voilà encore qq photos que je peux vous montrer du joujou:

 

 

 

et la plus belle pour la fin  !

 

 

 

bon, on me voit ds le caisson !

ce qui me donne à penser que le caisson en noir laqué sera un piège à griffes/poussière!

ou alors, prennez des actions chez swiffer .

bon plus sérieusement, pour en finir avec la finition, elle tout simplement parfaite, le placage est magnifique, et on a vraiment pour son argent (heureusement d'ailleurs ).

 

ah oui j'oubliais, le caisson est livré avec une petite malette en carton (non, pas une valise ) avec les cables: XLR, cinch, et le micro (ds une boite en plastique).

le mode d'emploi est en anglais, ça, c'est un peu con, enfin bref .

 

j'espère après avoir fait le CR du 15 pouvoir faire un test entre le 12 et mon 15... je suis vraiment très curieux de les comparer ces deux cocos là

 

 

 

 

 

 

22:40 Écrit par olivier | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

20/02/2006

avant de commencer réelement

je tiens qd même à préciser que un dd12 était plus que probablement suffisant dans une pièce comme la mienne !

pour rappel, elle fait 24m² (le salon)+ouverture vers la cuisine de13m².

 

alors pourquoi avoir fait le choix du dd15 .

 

comme vous l'avez vu plus bas, j'ai un gros trou dans la zone d'écoute entre 40 et 60 hz... c'est du à la longuer, parallélisme et éloignement de mon salon des murs .

 

un exploitation dans le sens de la largeur n'étant pas envisageable... il faut donc vivre avec cette particularité .

 

de fait, je savais qu'il me faudrait appliquer une grosses accentuation et ça à joué en faveur du 15.

la deuxième chose est que après avoir décortiqué les sites américains qui parlait de vélodyne... tout le monde s'accordait pour dire que le 15 et le 18 étaient plus physique que le 10 et 12.

 

vu le faible écart de prix (relatif à ce niveau), j'ai lachement craqué .

 

pour montrer un peu à quoi ça ressemble, voilà une photo de la bête à côté d'un klipsch RW12:

 

 

 

la même chose mais sans les caches:

 

 

 

on remarque que toute proportion gardée... le dd15 n'est pas si gros !

il a en fait la même taille que le klipsch THX alors que ici on a affaire à un 38cm.

je ne parle même pas de la finition qui est carément allucinante .

 

bon, pour le poids, il est annoncé à 43kg et je confirme que petit bonhomme que je suis , c'est indéplacable tout seul (enfin, du moins si on ne tient pas à le griffer )

 

une petite vue de l'arrière (c'est à mon avis de cette façon que la finition est la plus impressionnante):

 

 

 

 

et un zoom de la face arrière:

 

 

 

 

c'est tout pour aujourd'hui .

 

la prochaine fois, la suite des photos et enfin, le contre rendu !

23:38 Écrit par olivier | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/02/2006

encore à la bourre

comme d'habitude .

 

faut dire que cette X360 ne facilite pas les choses ...

 

bon, il me restait qq caissons à commenter (des sunfire) mais comme il y a remaniement complêt de la gamme avec d'ailleurs l'apparition de trois nouvelles boiboite beaucoup moins cher... je vais attendre d'essayer les nouveaux avant d'en faire un contre rendu.

 

il me reste donc à vous parler du meilleur caisson que j'ai jamais entendu.

j'aurais pu faire un contre rendu depuis bien longtemps mais le problème est que j'ai tellement été bluffé que je voulais laisser du recul par rapport à mon expérience.

 

c'est assez simple à comprendre:

qd on reçoit du nouveau matos, on est rarement déçus du sacrifice financier qu'on a conssenti à faire.

c'est seulement après que on peut bien se rendre compte du produit.

 

et c'est ce qui s'est passé ici...

 

après 5min d'installation et de réglage, j'ai tout de suite compris que ça n'avait rien avoir avec ce que j'avais entendu auparavant et que il me faudrait du recul par rapport à ce choc.

 

c'est qd même rassurant ce genre de résultat au vu du prix demandé  mais bon... ça ne reste pas en travers de la gorge car au final, je peux d'un air un peu géné avouer que c'est justifié !!

 

bon, ce caisson, tout le monde l'aura compris, c'est un vélodyne Digital Drive 15 aussi appelé: dd15

 

je ferai le CR en plusieurs longues partie car révolutionnaire il est, longues seront les explications !

 

 

 

 

 

21:16 Écrit par olivier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/02/2006

le KW 120 en écoute

alors, à l'écoute, ça donne quoi:

 

un grave propre qui descend vraiment très bas !

le 20hz est accroché sans problème et le niveau à 25 est très conséquent

 

le grave est plus rapide qu'un RW12 mais pas encore assez à mon gouts.

c'est encore une fois le problème de son mode de fonctionnement.

j'ai il est vrai oublier de préciser que c'est un bass reflex avec évent laminaire au dessus et en face avant ce qui facilite nettement le placement.

en fait, c'est un système de bass reflex un epu plus élaboré car constitué d'un labyrinthe acoustique dans le but de diminuer la fréquence de raccord.

ceci explique pourquoi il descend si bas.

l'accord bass reflex  est surement vers les 25 hz ce qui est permis et par le volume du caisson qui frole les 100 litres ET par l'accord inteligemment conçu.

à noter que auncun bruit d'écoulement d'air ne s'est fait entendre même à très fort niveau.

quelques images faite avec un compact (pas de très bonne qualité dsl )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le grave est dynamique, pas boumis. et la réserve de puissance parait sans limite.

au pire, le branchement d'un deuxième est toujours possible et là, ça répond alors au cahier des charges THX ultra 2... même si ce n'est pas ça l'important.

 

alors la conclusion est que oui, ça va bien mais encore inexploitable en hifi (mais ici, ce n'est clairement pas son but), c'est qd même cher... euh non très cher

 

et l'efficacité des deux caissons en // chez moi ne fait que renforcer le niveau sonore sans plus !

 

à moins d'avoir une pièce de plus de 50m² ou aimer les effets d'explosion genre "rouleau-compresseur"... je ne pense pas que cela soit nécessaire.

 

c'est le meilleur de tout les caissons klipsch et à quatre fois le prix du RW12, on ne peut pas dire qu'il bénéficie d'un rapport résultat/prix époustouflant.

parce que dans cette tranche de prix, on trouve des produits bcp plus compétitifs, plus performant et à part le niveau SPL apporté par deux caissons (et encore, ça reste à prouver), la conccurence est féroce .

 

les nouvelles gammes de caissons qui sont annoncées pour mi avril résoudront j'espère une partie de ces problèmes car cette fois, klipsch est un peu sorti des sentiers battu !

 

à suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

18:13 Écrit par olivier | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

RSW12 et THX

voilà, on continue avec le test de deux autres caissons klipsch que j'avais eu.

 

à cet époque, je n'avais pas encore le tact et donc pour tracer une courbe, c'est générateur et sonomètre... ce qui n'est pas le plus souple

 

je m'en tiendrai donc à un avis subjectif.

ne pas oublier comme toujours que ces résultats sont à prendre avec les réserves d'usages:

dans ma pièce et avec mes oreilles

 

RSW12:

 

essais du caisson neuf mais l'ayant eu plus de 6 semaines, je l'ai largement fait tourner pour lui permettre de se roder.

l'avis que je donne ici est donc caisson rodé !

 

 

le RSW12 est bien fini (la même finition en fait que les RF7) mais une seule couleur disponible contrairement au USA.

de même, chez l'onclon tom, ils ont aussi un RSW10 et RSW15 !

nous, européen, on n'y pas pas droit... soit

 

revenons en au RSW12, il est composé d'un 30cm de fort belle facture avec le même cache noyaux que les RF7.

en fait, il s'agit clairement de la même gamme de membrane, ça saute au yeux !!!

 

il est aussi équipé d'un deuxième 30cm mais passif cette fois.

il ressemble au HP actif mais comme il est dépourvu de moteur, il ne fait en fait que remplacer le rôle d'un évent.

pourquoi un passif plutôt qu'un évent ?

parce que dans ce genre de volume réduit, l'accord bass reflex qui serait nécessaire imposerait une tuyère trop longue et c'est impossible à caser.

la solution est donc toujours d'utiliser l'effet ressort pour récupérer une partie de l'énergie de l'onde arrière mais qui servira donc ici à déplacer le HP sans moteur.

 

le réglage de volume est identique à celui du RW12 donc... il faut compter

 

après recherche du positionnement, réglage minutieux etc...

ce caisson m'a beaucoup déçus.

 

il ne descend que très difficilement en dessous de 30hz et même si il est plus rapide que le RW12 (encore heureux vu son mode de fonctionnement), il plus "lourdeau" qu'une RF7 !

 

de plus, le garve qu'il sort est terriblement monocorde et finalement, lassant.

pas la peine de rajouter que son utilisation en hifi est exclue à la condition d'être un tant soit peu exigeant.

 

je lui ai pourtant donné bcp de chance de se rattraper en cherchant un endroit qui lui aurait peu être plus plu pour se développer mais rien n'y fait.

ce caisson étant tariffié le double du RW12, la conclusion est vite tirée.

 

il à qd même pour lui une puissance phénoménale mais le RW12 étant déja très largement suffisant pour chez moi que je n'ai réelement  pas entendu une différence.

 

KW120 THX

ici, on a affaire à toute autre chose

 

de dimension/poid beaucoup plus important, il est déja plus difficile à déplacer et pourtant, lui aussi est équipé d'un 30cm.

 

c'est un caisson passif qui doit donc être amplifié et alimanté par l'extérieur.

klipsch conseille sans réserve l'amplificateur numérique KA1000 THX.

qui lache 500W RMS sur un caisson (à 8ohms donc) et 1000W RMS sur deux caissons,chacun reçevant 500W et l'amplification voyant donc une charge de 4 omhs.

 

j'ai essayé les deux solutions: un puis deux caissons, j'y reviendrai plus tard et je continue sur le test du couple RW120+KA1000.

 

ce qui choque d'emblée, c'est la finition mat du plus bel effet.

sans aucunes arrêtes, sans joint, vis... c'est vraiment beau je trouve.

c'est d'une qualite plus élevée que ce que klipsch fait habituellement.

 

le 30cm qui est présent ici est un modèle tout à fait inédit avec une méchante suspension demi rouleau qui va lui permettre de gros débatement et une structure de membrane plus rigide que les cuivrées. du tout bon donc.

 

l'alimentation du caisson se fait par fiche neutrik (le cable très long est fourni).

le bloc de puissance KA1000 est somme toute assez simple puisque le reflet de ce qu'on trouve à l'arrière d'un RSW12.

la finition aluminium est belle sans plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16:47 Écrit par olivier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2006

on commence les tests

la majorité des tests de caissons ont été fait avec les RF7 donc, il faut bien reconnaître que le niveau du caisson doit déja être fameux  pour les égaler et le volume d'entrée assez élevé au vu du rendement de folie de l'enceinte !

 

Rel Q100:

 

assez disproportionné comme test mais je l'avais eu en prêt et j'en ai bien sur profité

 

même le niveau du sub à fond, il a du mal à suivre les RF7 donc... le test fut rapide.

pourtant, chez le propriétaire du caisson, ça donnait franchement pas mal et c'etait très punchy (mais par contre, ça descend pas trop).

enfin, j'ai pas trop trainé avec celui là !

 

Klipsch RW12:

 

un des tout premiers que j'ai essayé dans ma nouvelle demeure et je l'ai trouvé somme toute très convainquant.

 

un beau 30cm bien fini avec un belle grosse suspension demi rouleau souple.

pas de cache noyeau, on sent que ça va descendre en tapottant (légèrement ) dessus.

évent frontal et réglage de niveau cranté sur le côté (pratique mais dommage qu'il n'y ai pas de répérage )

 

pour voir ou j'en étais, j'ai compté les crans (il y en a 40) et je partais ds un sens ou ds l'autre pour voir ou j'en étais... pas très pratqie à vrai dire mais c bon pour la mémoire  !!

 

avec les RF7, il faut dépasser la moitié pour que le niveau commence à être appréciable chez moi.

 

une fois les réglages de filtrage, phase terminé: l'écoute !!

 

bon, il faut se rendre à l'évidence, ce caisson ne résoudra pas mon problème de trou entre 40 et 60.

ce qui est normal et logique, vu qu'il n'est pas égalisé, sa réponse en fréquence sera alors dépendante des caractériques de la pièce !

c'est comme ça chez moi et ça sera différent chez qqun d'autre.

 

son caractère est par contre facile à percevoir: il descend assez bien en tout cas subjectivement bien mieux que la RF7, il percute un peu moins par contre. c'est son mode de fonctionnement qui veut ça.

bass reflex à des avantages mais aussi des inconvéniants.

permet de mieux descendre qu'un clos mais coupure extrèmement raide en dessous de l'accord bass reflex. acceptation de puissance moindre qu'un clos (il n'y a pas d'air à comprimer) et logiquement contrôle de la membrane moindre.

 

pour en revenir au RW12:

il descend donc très bien à 25hz mais le 20hz ne passe pas (chez moi je précise hein ), il est très explosif càd puissant... même très puissant d'ailleurs !

il renforce les effets des films avec efficacité !

 

il n'est pas super rapide mais j'ai déja entendu bien pire et comme vous l'aurez compris, il ne me convient pas sur de la musique car trop détectable.

 

brefffff, un bon caisson pour les fans de caissons mais ce n'est pas lui qui me fera changer de camps !

clairement destiné au HC ou il fera merveille avec les enceintes qui ont du mal dessous de 50hz.

 

une petite courbe avec des F3:

 

 

 

la légende pou les "ceuces" qui m'ont demandé

 

en jaune et orange, la courbe des F3

en turquoise, la courbe du RW12 non corrigé

en fuschia la coupure du caisson

en vert la courbe cible du tact.

 

une parenthèse car je l'ai récupéré une fois que j'ai eu le tact ce qui ne sera pas le ca sde tt les caissons testé

 

 

 

une fois le caisson corrigé, ça prend une autre dimension:

 

cette fois le grave du caisson est nettement plus rempli que le grave des principales mais comme tout les caissons, son manque de rapidité font qu'il se détecte facilement et que en musique, c'est pour moi innaceptable ( mais je suis vraiment très difficile à ce niveau)

en HC, ça devient vraiment bon parce que les défauts du local sont (presque corrigé) et la bande son retrouve un bien meilleur équilibre.

 

le grave n'est pas monocorde mais je trouve que même si le niveau (SPL donc)est bien moindre sur les colonnes, celui ci étant plus rapide et s'intègre somme toute mieux ds le film.

 

voilà voilà, si je devais lui accroder une note sur 20, je dirais 15/20 en tenant compte de son bon rapport qualité prix !

 

la suite demain ;)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01:04 Écrit par olivier | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/02/2006

désolé karel

mon pauvre, je suis vraiment désolé mais c'est bizarre parce que ce que j'ai n'est pas contagieux... enfin normalement

 

avant de commencer le test des caissons, un peu d'actualité !

 

la nouvelle gamme klipsch est présente sur le site américain et toute les caractéristiques technique aussi

 

je me suis rendu compte que (malheureusement) la centrale était loin de faire 1m mais seulement 84cm...

 

les ancienne série ont disparu du site alors qu'elles sont encore prévue à la vente jusque avril, date à laquelle les nouvelles seront disponible en europe

 

tout ça me parait bizarre...

 

je remarque aussi qu'il n'ont volontairement pas tapé trop haut dans le délire dans le sens ou il doivent surement prévoir le coup avec la nouvelle gamme premium.

 

il faut dire que leur but est d'ataquer directement les enceintes de prestige et au tarif annoncé... ça va effectivemment faire mal

 

15000€ pour la colonne hdg vue au CES l'année passé

il ne reste plus qu'a attendre.

 

10:21 Écrit par olivier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |