06/06/2006

TEST RF7 vs RF82

comme certain me l'ont demandé, j'ai effectué ce test !

je tiens à préciser une chose importante cependant . n'ayant une paire de RF7 sous la main mais juste une, j'ai donc comparé une RF7 contre une RF82.

 

pour compliqué le tout, ma petite femme m'a fait faire des tests en aveugle (plus dur qu'on ne le croit) pour être sur d'être impartial !

 

donc, veuillez m'excusez d'avance pour ne pas effectué un test aussi poussé que d'habitude.

mais je me suis rendu compte aussi que tester un enceinte en mono permet de se concentrer sur d'autres choses et notemment la bande passante, le timbre et l'équilibre.

l'oreille ne se laissant pas distraire par les efftes stéréo .

 

test RF7 vs RF82:

 

d'abord physiquement, ce n'est pas la même enceinte jugez par vous même:

 

 

 

 

la RF7 est bien plus grosse mais finalement, dans un intérieur, la différence ne sera pas si énorme !

elles ont un style radicalement différent et la finition de la RF7 est d'un autre monde. ce qui est normal vu qu' il faut aller à la RF63 et RF83 pour avoir les finitions vrais bois !

regardez le placage et la finition arrière:

 

 

 

alors à l'écoute, qu'est ce que ça donne ?

 

et bien une écoute radicalement différente comme je m'en doutais !

mis à part le rendement qui fausse considérablement le test puisqu'il oblige à un ajustement du volume à chaque changement, la RF7 est beaucoup plus explosive !

elle a beaucoup plus de caractère.

elle est plus rapide dans le grave qui claque vraiment fort. le grave de la RF82 est très bon lui aussi mais bcp plus rond et nettement moins rapide. par contre, il donne presque l'impression de descendre plus. ce n'est qu'une illusion en fait.

 

le pavillon de la RF7 pousse beaucoup plus fort ce qui tend à creuser d'avantage que raison le médium... chose que la RF82 fait par contre mieux.

elle donne une pêche et une vie à la musique mais le revert de la médaille est que cela peu fatiguer.

en effet, écouter à haut niveau une RF7 avec une amplification pas adaptée donne mal à la tête alors que la passe partout de RF82 permet d'écouter fort et longtemps sans fatigue auditive !

la RF7 est aussi plus transparente ce qui est logique car elle remonte fort les fréquences entre 8 et 10 khz, ce qui donne une illumination certe agréable un moment mais qui donne sur certain enregistrement un côté brillant !

 

au moment du choix, je dirais pas facile du tout... c'est une question de gouts.

moi même, j'aurai du mal...

 

les deux sont bien mais philosophiquement opposée.

 

voilà, la prochaine fois, je tenterai de vous décrire le rendu du pack complêt en home cinéma ainsi que le mariage avec mon bébé d'amour le bien nommé dd15 .

j'aurai des courbes à vous soumettre (RF82/DD15/ RF82+DD15)

 

sur ce @+

 

 

votre dévoué

olivier

 

01:23 Écrit par olivier | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Le médium Je suis bien d'accord avec toi sur le pavillon qui projette les aigus et ternis le médium.
C'est vriament dommage. Du coup elle me donne l'impression d'avoir un fusion des registres qui est moins bonne que la moyenne.

Écrit par : Whocarez | 17/06/2006

RF7 contre RF82 : le gag.....!! Bonjour,
j'ai lu avec étonnement ton essai, c'est qu'il y a des différences mais je trouve dommage que "l'on mélange les torchons et les serviettes".... il aurait fallu comparer RF7 et RF83, là d'accord. Pour l'analogie c'est comme ci tu compares un coupé 407 à une 306 XSI.....! Enfin bref, une RF7 c'est une enceinte pour "audiophile" tandis qu'une RF82 c'est pour un mélomane, donc on ne mélange pas. C'est une question de philosophie d'écoute, soit on écoute de la musique "en boite" c'est à dire le résultat d'un CD dans un lecteur suivi de toute la chaine ou bien on écoute la même chose avec un résultat totalement différent ....et qui correspond...à s'y méprendre à la réalité ( c'est à dire aux instruments en direct....) mais là beaucoup de gens ignorent la différence car ils n'ont pas eu l'habitude d'entendre de la musique en acoustique .

Écrit par : phileust | 17/07/2006

Les commentaires sont fermés.